Comment organiser l’affichage des sitelinks ?

Sitelinks ?

C'est quoi un sitelink ?

Un sitelink est un lien complémentaire qui apparaît sous la description du site dans les résultats de recherche de Google (aussi appelés SERP).

Certains sitelinks apparaissent également avec une barre de recherche que l’utilisateur peut utiliser directement pour débuter sa recherche sur le site web.

Ils ont été mis en place par Google pour améliorer l’UX (expérience utilisateur) et aider les internautes à naviguer sur les différents sites en offrant un accès direct à des pages autres que la page d’accueil.

Dans l’image ci-dessus, l’organisation des sitelinks n’est pas optimale. Nous allons voir comment procéder pour améliorer ceci et permettre aux utilisateurs de cliquer sur le lien (sitelinks) du contenu que vous souhaitez mettre en avant.

En fonction de l'analyse du contenu de votre site, Google attribuera (ou pas) un maximum de 6 sitelinks à votre site. Impossible d'agir directement sur la façon dont ceux-ci seront affichés, car les sitelinks sont totalement gérés et automatisés par Google et dépendent uniquement du respect des bonnes pratiques recommandées par Google.

La preuve par le lien: Citation Google (source)

Nous n’affichons les Sitelinks pour les résultats que lorsque nous pensons qu’ils seront utiles à l’utilisateur. Si la structure de votre site ne permet pas à nos algorithmes de trouver de bons Sitelinks, ou si nous ne pensons pas que les Sitelinks de votre site sont pertinents pour la requête de l’utilisateur, nous ne les afficherons pas. Ce processus est entièrement automatisé. Les Sitelinks ont évolué en se basant sur le classement traditionnel des sites web, donc la façon de les influencer est la même que pour les autres pages web.

Comme il n'existe pas de techniques infaillibles (malgré les promesses de miracle tenues par certains...), nous vous indiquons les points essentiels à contrôler pour augmenter vos chances d’obtenir des sitelinks petinents.

Vous disposez d'un site avec du contenu qui vous est propre et qui se démarque de vos concurrents. C'est un bon départ. Mais Google le sait-il. Contrairement à certaines idées reçues...les moteurs de recherche de Google ne visitent pas systématiquement tous les sites web, ni tout leur contenu. Ces moteurs feront correctement leur travail si vous les y aider. Et pour cela il est essentiel d'utiliser (et de paramétrer correctement) une extension SEO (Search Engine Optimisation). Le leader du marché est Yoast.

Nous l'installons systématiquement sur les sites web dont la gestion SEO nous est confiée.

On ne le dira jamais assez, une structure claire et facilement interprétable par les robots est la base d’un bon référencement naturel.  Pour faire simple si un robot ne se retrouve pas dans l'organisation du contenu de votre site, comment le ferait un visiteur. UX et référencement naturel sont aujourd’hui étroitement liés.

Concrètement : votre home page comprendra les différentes catégories (entreprise, produits, services, références, portfolio, etc.) de contenu proposés, avec des titres clairs et des liens vers les pages relatives à ces contenus.

Nous recommandons aussi d’avoir des pages statiques (à l'opposé des pages dynamiques dont le contenu est généré sur base d'autres pages/sections/catégories du site) dans lesquelles vous aborderez des informations importantes relatives à votre activité (contact, livraison, CGV, etc). Google les comprend très bien et pourrait les utiliser pour vos sitelinks. 

Béaba du référencement naturel, la sitemap est le plan du site que vous soumettez aux robots de Google pour les aider à parcourir correctement les différentes pages de votre site. En soumettant celle-ci (au format sitemap.xml) via la Google Search Console, et si l'organisation des pages est claire et  présente des pages profondes et pertinentes, vous augmenterez la qualité d'indexation de votre site.

Attention : avant de soumettre un sitemap à Google, il est important de définir le contenu que vous ne souhaitez pas indexer (en jargon on appelle ceci un noindex). Par exemple, en n'affichant pas le contenu de certains auteurs (utilisateurs).

 

Egalement appelées rich snippets (extraits enrichis), les données structurées sont un précieux filon à exploiter pour améliorer le référencement et son ranking (ordre d'affichage du résultat d'une requête de recherche). Pour faire simple, il s’agit de données préalablement formatées dans des balises spécifiques pour être parfaitement comprises par les robots.

Il en existe de toutes sortes (notation/avis, temps de cuisson, temps de préparation, date d’un évènement, FAQ, etc).

Elles améliorent considérablement la compréhension de vos pages par les robots qui peuvent ainsi être davantage tentés de vous accorder le précieux sésame “sitelink” !

Construire des liens internes pour guider les robots vers vos pages les plus importantes est l’une des problématiques les plus complexes dans le SEO.  Trop souvent négligée cette technique est pourtant la plus importante pour obtenir un bon ranking. 

Créer des liens internes vers des contenus pertinents et même anciens permet encourage les robots à créer des sitelinks relatifs à ces contenus cœur. 

Côté analyse, nous privilégions l'outil Screaming Frog (gratuit jusqu'à 500 URLs). Vous bénéficiez ainsi d'une analyse complète des forces et faiblesses du SEO de votre site, et disposez de recommandations d'améliorations.