Archive for the ‘scoop!’ Category

How-to: Build a Social Personal Ecosystem… from scratch

How-to: Build a Social Personal Ecosystem… from scratch

It is very crucial, in the modern world, to build these ecosystems. Synergy with the partners within the ecosystem will allow you to not only achieve the current goals, but also in a long run create a perpetual motion machine of ideas, projects and positive energy. 

Source: www.inbot.io

Pas question ici d’outils en ligne, mais bien d’off-line…la vie au contact de personnes en chair et en os auprès de qui il est possible d’interagir immédiatement et de ‘lire’ leur pensées et vivre leurs émotions.

Le processus décrit dans cet article stimule la créativité et se transpose parfaitement à une démarche on-line.

Voici les étapes :

  1. storytelling (définir le « contenu » authentique que l’on souhaite partager)
  2. objectifs (quel est votre but, les sujets à communiquer, votre cible, comment vous présenter)
  3. stratégie (quels moyens/actions mettre en place pour atteindre les objectifs)
  4. mesurer (quels sont les indicateurs de résultat à espérer)
  5. ACTION ! (un plan sur 1 an en 2 phases)
  6. évaluer les résultats obtenus et améliorer.

Que du bon sens. Et dans le bon sens…étape après étape.

Une bonne résolution pour l’année 2015 ?

Quelles sont les mentions légales a indiquer sur votre site web ?

Quelles sont les mentions légales a indiquer sur votre site web ?

Les mentions suivantes sont obligatoires en Belgique où une large majorité de sites Internet ne respecte pas la législation nationale.

Les sites Internet professionnels sont soumis à l’obligation de mentionner certaines informations sur leurs outils de communication (site Internet inclus).

Ces informations sont :

  • Nom
  • Siège social / informations de contact
  • Numéro d’entreprise / numéro de TVA
  • Forme juridique
  • Licenses ou codes de conduite éventuels
  • Registre des personnes morales suivi du lieu du siège social

Par ailleurs les professions règlementées doivent indiquer en plus :

  • L’association professionnelle à laquelle elles appartiennent
  • Leur titre professionnel
  • L’état où ce dernier a été délivré.

Les sociétés en liquidation doivent également le signaler clairement en ligne.

A ces dispositions nationales s’ajoute une disposition européenne. La directive 2009/136/CE implique que l’éditeur d’un site Web demande un consentement préalable de l’utilisateur avant le stockage d’informations sur l’ordinateur ou le smartphone d’un visiteur ou l’accès à des informations déjà stockées sauf, si ces actions sont strictement nécessaires pour la délivrance d’un service de la société de l’information expressément demandé par l’abonné ou l’utilisateur.

En application de la loi sur la protection de la vie privée, les traceurs (cookies ou autres) nécessitant un recueil du consentement de l’utilisateur ne peuvent donc être déposés ou lus sur son terminal, tant qu’il n’a pas donné son consentement.

Si vous ne savez pas ce qu’est un cookie, je vous invite a faire un tour sur Wikipedia.

Bon a vérifier lors d’une mise à jour de votre site internet.

Prospection : la génération de leads en 7 chiffres

Prospection : la génération de leads en 7 chiffres

La génération de leads : son optimisation, sa gestion, sa valeur ajoutée en prospection…

C’est à un vrai tour d’horizon sur le sujet que se sont livrés les professionnels de la génération de leads réunis à l’occasion du Lead Campus, cette semaine à Paris. Livrant au passage quelques chiffres…

398 %

Un commercial qui rappelle son prospect dans les 60 secondes suivant la réception d’un lead peut espérer améliorer son taux de conversion de… 398 % ! Un chiffre, livré par Jay Weintraub, président fondateur de la LeadsCon, conférence sur la performance et la génération de leads aux Etats-Unis, qui montre l’importance de la réactivité dans le traitement des leads. En 3 minutes : 98 %. En 24 heures : le taux s’écroule à 17 %…

2 heures

C’est le temps qui s’écoule, chez Neopost, fournisseur de solutions de gestion de courrier pour les entreprises, entre le moment où le lead est reçu en interne (100 à 200 le sont par jour) et celui où il est transmis à un commercial. Même chose chez Edenred, fournisseurs de services prépayés aux entreprises, ou en deux heures 80 % des leads sont affectés, les 20 % restants étant retravaillés, notamment dédoublonnés, avant de pouvoir être transmis. La réactivité (la minute restant un idéal non encore atteint dans la plupart des entreprises), une clé incontournable de réussite dans la transformation des leads…

5 fois

Des taux de conversion jusqu’à cinq fois plus élevés sont observés dans les entreprises qui utilisent l’e-mail retargeting selon Elixis, société spécialisée dans l’e-mail marketing. C’est-à-dire celles qui envoient des e-mails aux internautes peu de temps après leurs visites d’un site Web pour les inciter à l’achat.

12,3 millions

C’est le nombre de leads acquis par les entreprises en 2013 selon l’APLI (association des producteurs de leads sur Internet, organisatrice du Campus). Un volume en très forte croissance qui révèle l’enjeu que représente la génération de leads pour les entreprises, aussi bien en B to B qu’en B to C.

60 jours

C’est, selon LinkedIn, le temps minimal qui s’écoule entre deux sollicitations publicitaires d’un abonné sur son site. L’idée, en respectant ce délai, est de ne pas user le prospect tout en ménageant sa réceptivité aux offres. Parmi les moyens de générer des leads sur LinkedIn : l’InMail (avec ciblage de l’individu selon les termes repérés dans son profil), l’intégration de contenus dans le flux d’actualités du réseau.

14 fois

Les internautes français consultent leur profil Facebook à 14 reprises par jour. Une réserve d’audience pour les marques qui, pour générer des leads sur ce réseau social, peuvent cibler des prospects en fonction des données contenues sur leurs profils, croiser ces données avec celles propres de l’entreprise ou encore cibler des personnes au profil similaire aux individus déjà clients chez eux.

0 prise de risque

C’est ce que remarque Jay Weintraub : pas de place pour l’échec dans la culture française. Contrairement aux Etats-Unis où il est davantage accepté et vu comme une opportunité de rebondir. Pourtant, la prise de risque est un facteur de réussite en matière de génération de leads et de prospection commerciale. Un message aux entreprises pour être moins frileuses ?

Source: www.actionco.fr

Résumé éclairant des pratiques à suivre et des résultats que l’on peut en espérer en matière de génération de Leads.

See on Scoop.itMarketing pour les PME

Vendre avec les codes du luxe : Les 4 dimensions de l’élégance relationnelle et commerciale | Le Grand Blog de la Vente

Vendre avec les codes du luxe : Les 4 dimensions de l’élégance relationnelle et commerciale | Le Grand Blog de la Vente

Nombre de clients adorent acheter mais détestent qu’on leur vende… Vendre avec les codes du luxe c’est transformer ce précepte en réalité comportementale quotidienne.

Source: www.legrandblogdelavente.com

Les 4 dimensions de l’élégance relationnelle et commerciale..Voici de quoi inspirer une approche Ubber Qualitative de l’expérience d’achat et de réachat…A prendre en compte dans les business de conseils, d’artisanat et de service en général…De quoi également alimenter sa réflexion et définir de nouvelles actions tant en terme de création de valeur que de relation clients (deux blocs essentiels du business model canvas) http://deepsense.eu/?p=2563 

See on Scoop.itMarketing pour les PME

Inbound Marketing et développement durable, le couple gagnant?

Inbound Marketing et développement durable, le couple gagnant?

See on Scoop.itMarketing pour les PME

Développement durable VS Inbound Marketing

Le développement durable tourne autour de trois axes principaux :

  • durable : il s’agit d’agir localement tout en ayant une vision globale d’un secteur;
  • écologique : respectueux de l’environnement;
  • éthique : respectueux de l’humain.

 

En comparaison, nous pourrions envisager ces trois axes sous l’oeil de l’Inbound Marketing:

  • inbound durable : en agissant localement sur du référencement SEO, sur la qualité de contenu, sur les possibilités de partage, une marque agira sur sa réputation globale;
  • inbound écologique : nous pourrions effectivement prétendre qu’utiliser le web comme vecteur marketing tend à respecter l’environnement. Pour les puristes, cela ne sera pas tout à fait exact, mais tenons simplement compte du fait de l’économie “papier”;
  • inbound éthique : respectueux des usagers, l’inbound marketing les fait venir à la marque sans sollicitation abusive.

L’Inbound Marketing peut donc se targuer d’un aspect écologique et durable.
Il existe d’ailleurs une méthode dédiée spécifiquement à ce secteur : le green marketing. Et pourquoi pas… le Green Inbound Marketing?

Claude De Geynst‘s insight:

Un parallèle qui ne m’avait pas sauté aux yeux…et qui fait sens. En bonnus une infographie du marketing vert.

 

See on www.inboundwetrust.be

7 règles à suivre pour rendre votre marketing efficace sur Internet « Blog de NetPME

See on Scoop.itMarketing pour les PME

La Conférence Challenge + sur le campus d’HEC a été l’occasion de faire le point sur les bonnes pratiques à mettre en oe“uvre en matière de marketing digital.

 

1- Commencez par vous poser les bonnes questions

Qui cherchez-vous à atteindre ? Quelle(s) action(s) voulez-vous faire faire à vos prospects ? Quelles sont les ressources allouées à votre démarche web-marketing ?

Il existe de multiples possibilités pour développer une présence sur Internet mais toutes ne sont pas efficaces pour votre activité. Première règle de bon sens à rappeler : être là où il faut, quand il faut, pour ceux qu’il faut. Interrogez-vous sur les pratiques de vos clients potentiels : que cherchent-ils ? Où les toucher ? A quoi sont-ils sensibles ?

En parallèle, faites le point sur vos atouts, votre valeur ajoutée et les moyens dont vous disposez (temps, ressources). En croisant vos objectifs, vos avantages concurrentiels et vos ressources disponibles, vous obtiendrez la ligne directrice de vos actions.

2- Agissez avec des objectifs simples et atteignables pour votre visibilité

Parler de visibilité sur Internet est synonyme de référencement. Améliorer votre référencement doit donc être au cÅ“ur de toutes vos actions. En la matière, la production régulière de contenus originaux et adaptés (blog, articles, communiqués de presse€¦) est absolument nécessaire, mais insuffisante. Apportez également le plus grand soin à vos « balises titre » et « méta description », créez des pages d’atterrissage efficaces pour transformer davantage de prospects en clients. Prenez les conseils d’un expert SEO (search engine optimization) si vous en avez la possibilité.

3- Captez l’intérêt avec des contenus qui donnent envie d’être lus ou vus

Pour que votre effort de rédaction soit payant et relayé, il faut sortir des sentiers battus. Racontez une histoire, révélez une nouveauté, remettez en perspective des idées généralement admises, écrivez un livre blanc, etc. En d’autres termes, ne parlez pas exclusivement produit, soyez pédagogue en proposant un contenu à la fois utile et intéressant qui vous positionnera comme un expert. N’hésitez pas à employer la vidéo.

4- Pensez multi-canal pour la promotion de vos contenus

Considérez que le temps passé à promouvoir vos contenus doit être le double de celui passé à les rédiger. Pour ce faire, vous allez devoir décliner et adapter votre production aux différents canaux existants : communiqués de presse, blog, réseaux sociaux, e-mailing, marketing viral, partenariats€¦

Selon vos objectifs, les canaux utilisés seront à sélectionner avec soins selon la règle des 4 C (ciblés, cohérents, convergents et concrets).

 5- Soyez astucieux et créatif à bon escient

Créer et animer une communauté sur un réseau social adapté, donner la parole à des tiers, peuvent être de bons moyens pour développer votre visibilité à moindre coût. Il faut néanmoins y consacrer du temps avec assiduité et régularité.

En matière d’e-mailing, selon le retour d’expérience d’Abiléo, un message dépouillé de création graphique mais direct et personnalisé aura actuellement de meilleurs rendements qu’un message travaillé au plan graphique.

6- Facilitez le contact par tous les moyens et incitez au passage à l’action

Vos dispositifs de communication en ligne doivent systématiquement intégrer de façon très visible un numéro de téléphone (idéalement non surtaxé), une adresse, un formulaire, etc. Ceci autant dans le but de rassurer le visiteur que dans la perspective de générer des visites utiles. Concevez vos pages en termes de « call to action » pour inciter vos prospects à exercer une démarche envers vous et obtenir, a minima, une adresse e-mail (inscription à une newsletter, par exemple).

7- Soyez régulier dans l’effort

En étant régulier dans votre démarche de marketing « on line », vos efforts seront récompensés et les résultats ne devraient pas tarder à arriver.

 
See on blog.netpme.fr

Bienvenue dans l’ère du marketing des valeurs et de l’engagement

Bienvenue dans l’ère du marketing des valeurs et de l’engagement

See on Scoop.itBrand content & marketing et usages numériques

Terminé le marketing sans foi ni loi : pour communiquer la valeur d’un produit ou d’un service il faut désormais des valeurs ! Le citoyen consommateur ne croit plus les beaux discours. Communicants, community managers et professionnels du marketing de tous poils : l’heure est à l’introspection…

Souvenez-vous, le marketing d’avant c’était parler du produit, et puis c’est devenu progressivement également parler au client. Il est d’ailleurs tentant de croire que le développement foudroyant des réseaux sociaux n’a fait que renforcer cette dernière évolution en rapprochant les contacts, en les rendant plus décontractés et affectifs. Mais ce serait s’arrêter un peu vite à la surface des supports de communication sans écouter suffisamment attentivement les attentes qui s’y expriment.

Les réseaux sociaux sont des catalyseurs d’engagement

Facebook, Twitter et Google+ peuvent bien entendu être utilisés pour gazouiller légèrement et sans but précis, mais il est probable que les entreprises qui adoptent cette ligne d’interaction ne récolteront pas grand-chose de l’accroissement de leurs cohortes de fans ou d’abonnés.

Ou, pour être plus précis, ce type (assez répandu) de communication est une sous-optimisation lourde du pouvoir des réseaux sociaux sur un aspect précis : l’engagement.

Les entreprises qui sauront manipuler ce concept relativement nouveau, feront une vraie différence sur leur marché. Pour 2 raisons :

  • L’engagement est une bombe à bonne nouvelles pour une marque : réduction des coûts, augmentation de la rentabilité, expansion et densification de la notoriété, renforcement de la robustesse face aux risques, les aspects positivement impactés par l’engagement sont nombreux ;
  • L’engagement est rare, difficile, et relativement exclusif : c’est un avantage concurrentiel redoutable, et d’autant plus que dans un segment de marché donné, les citoyens consommateurs prêts à s’engager le sont probablement pour un nombre très limité de couple marques / valeurs. Plus vous tardez, plus votre capacité de choix et de différenciation sera limitée.

Les valeurs sont un puissant moteur d’engagement

Pour générer de l’engagement, il faut avoir un but à proposer. Et si votre but est uniquement de vendre des smoothies, vous n’irez sans doute pas très loin dans les liens émotionnels que vous serez capable de tisser avec votre public. En revanche, si votre but est de rendre le monde meilleur et de respecter l’environnement, là vous aurez probablement plusieurs mains sympathiques qui se tendront spontanément vers la vôtre. Vous trouvez que cet exemple naïf ? Faites un tour chez Innocent pour voir comment ils se débrouillent avec cette valeur un peu « grandiloquente ».

Les valeurs, c’est comme un soufflé qui sort du four : c’est très chaud, on peut donc s’y brûler les doigts parce qu’on n’a pas su le manipuler avec les bons outils, et ça peut retomber mollement parce qu’on n’a pas mis assez d’amour et de sincérité dans la préparation.

Attention donc à ne pas bâcler cette introspection : choisir des valeurs, c’est vouloir les incarner, c’est trouver un but mais aussi un ton personnel et des actes à réaliser. Une bonne façon de trouver vos valeurs est d’ailleurs de se demander les actions que vous aimeriez réaliser ou le ton qui vous plaît le plus.

Vous communiquez ? Vous avez des valeurs clairement exprimées ? Peut-on les lire ou les deviner dans vos communications et vos échanges ? Si ce n’est pas le cas, ouvrez l’œil car il est possible qu’un de vos concurrents qui aura fait cet effort de réflexion et de mise en cohérence vienne chatouiller vos clients pour les amener vers sa marque.

Ludisme et interactivité : il n’y a pas que des valeurs dans l’engagement

L’engagement s’appuie sur les valeurs et est mis en mouvement par les réseaux sociaux. Mais il utilise également 2 autres ingrédients importants pour grandir.

Le jeu dans toutes ses dimensions fait résonner la liberté avec le plaisir, il nous donne envie de participer et de créer. Le jeu peut être intégré par les entreprises de plusieurs manières :

  • La légèreté qui joue sur l’humour ;
  • La gamification qui fait appel à la motivation et l’émulation ;
  • Les serious-games qui font renouer éducatif et plaisir.

Le jeu est un concept riche et relativement profond à explorer pour générer de l’engagement. Allez jouer quelques minutes sur cet outil de comparaison des valeurs si vous souhaitez voir un exemple concret de mise en lumière ludique d’un sujet sérieux.

Internet possède un avantage considérable dans la course à l’engagement : il s’agit de l’unique media permettant de proposer simplement des outils de simulation complexes. L’interactivité qu’il produit, au-delà du simple dialogue, peut donc s’appuyer sur des règles, des bases de données, des calculs sophistiqués susceptibles d’apporter une forte valeur ajoutée. Ni la télévision, ni la radio ne permettent cela.

L’avenir du marketing appartient aux créateurs d’expériences interactives qui sauront donner du sens et du souffle à leur marque.

Voir sur www.webmarketing-com.com

[Infographie] Où et comment les entreprises investissent dans le Big Data

[Infographie] Où et comment les entreprises investissent dans le Big Data

See on Scoop.itMarketing pour les PME
778faba3e3dc8c6c6db24b403da494ae_XLLa société de services informatiques TCS (Tata Consultancy Services) a réalisé une étude mondiale sur l’utilisation du Big Data par les entreprises, auprès de 1 217 dirigeants.

Claude De Geynst‘s insight:

Les ventes, le marketing et le CRM arrivent logiquement en tête des investissements mis en place et à venir…

See on www.comarketing-news.fr

20 Do’s & Don’ts for Clickable Calls-to-Action

20 Do’s & Don’ts for Clickable Calls-to-Action

See on Scoop.itMarketing pour les PME

Découvrez les 20 conseils critiques (à faire/ ne pas faire) pour améliorer l’impact de vos calls to action (Appels à l’Action) et donc le nombre de clicks sur vos pages ‘vente’ (inscription, demande de devis, offres promotionnelles,…).

Claude De Geynst‘s insight:

En anglais…mais tellement visuel qu’il ne faut pas être parfaitement bilingue pour comprendre et appliquer les conseils donnés pour avoir un CTA (Call to Action ou Appel à l’Action) cliquable générant un maximum d’impact.

 

Une suggestion, avant de lancer vos campagnes emails ou de nouvelles pages web…repassez ces conseils en revue. Ils vous aideront à obtenir de meilleurs taux de conversion.

See on fr.slideshare.net

TPE… Un pas de plus vers votre visibilité sur Google

TPE… Un pas de plus vers votre visibilité sur Google

See on Scoop.itMarketing pour les PME

Maintenant, j’ai un site, mais personne ne le visite… Problème

Et oui, considérez internet comme le territoire local. Si vous installez une boutique au fond de la botte du Hainaut à côté des vaches, vous ne risquez pas d’avoir beaucoup de visites… Et bien, sur internet, c’est la même chose. Il faut donc que vous vous rendiez visible.

See on www.reseau-cme.fr